Critique de la cabane à sucre du Pied de Cochon

Critique de la cabane à sucre du Pied de Cochon

Une fois n’est pas coutume, j’ai pu me gâter à la cabane à sucre du pied de cochon, et même si ce n’est pas en Estrie, je ne peux que vous recommander l’adresse.

Mais qu’est ce que le pied de cochon?

Le pied de cochon est un restaurant gastronomique dirigé par le chef québecois Martin Picard à Montréal. Je le conseille pour les foies solides, la cuisine est excellente, mais il faut faire attention aux abus.

cabane-a-sucre

La cabane à sucre du pied de cochon, pour quoi faire?

Le chef Martin Picard a décidé de revisiter les classiques québecois et de faire le gentleman farmer. Résultat, une cabane à sucre à St Benoit de Mirabel.

Le cadre de la cabane à sucre

La cabane à sucre ressemble à pas mal toutes les cabanes. Environ 160-180 places, en gros bois, avec un fumoir dans la cour, et au milieu dune érablière.

Le service de la cabane à sucre

A mon avis, le point faible du restaurant, mais pas à cause des serveurs et serveuses. Le service est excellent, mais 2 services par repas, en 2h00 max, ça oblige à pousser un peu le client. Arrivez à l’heure, car même là, vous aurez peut-être tendance à vous faire pousser un peu pour le service. Au prix du repas, je m’attends à avoir tout le temps voulu pour le manger et profiter de l’ambiance festive (oui, j’aime prendre mon temps pour mange et savourer). Coté positif, on vous donne des plats en aluminium pour emporter tout ce que vous ne pouvez pas manger.

cabane-a-sucre-2

Le menu de la cabane à sucre

Un mot, fantastique.

En apéritif, popcorn à l’érable, cannelés à l’érable, crème caramel à l’érable, éponge à l’érable, barbe à papa à l’érable, trou de beigne, croissant aux amandes à l’érable Bref, un apéritif haut en saveurs accompagnés d’un petit JAck Daniels à l’érable. Par contre, allez manger avec des amis, car il n’y a pas un exemplaire de chaque par personne. Soyez rapides et stratégiques.

L’entrée est tout aussi excellente, omelette avec oignon, patates et cervelles d’agneaux, foies gras poélés, saumon mariné, oreilles de crisse et salade d’endives aux gésiers, cuisse de canards, le tout à l’érable. Tout est préparé à la perfection. Là encore, soyez stratégiques, 7 adultes, 3 enfants, 6 cuisses de canards

Suivi d’un poulet fourré aux trippes, homard et un jambon fumé dans la cours au bois d’érable et Ananas. Croyez moi quand vous arrives, vous perdez au moins deux litres de salive juste à sentir la viande fumer. Cuisson parfaite, viande parfaite.

Et en dessert, gateau des anges avec une meringue italienne. Présentation superbe, gout excellent, parfait.

Si le cadre est traditionnel, le repas est quand même extrêmement original, et on aime ça.

En conclusion?

La qualité est là, l’originalité aussi, le repas est exceptionnel et mémorable. Il s’agit sans aucun doute d’un haut lieu de la gastronomie québecoise. La facture sera tout aussi mémorable (la qualité se paye), ce qui me fait regretter deux points noirs, le temps alloué pour manger et les portions qui peuvent laisser quelques frustrations sur certains plats.

Si vous voulez un repas de cabane à sucre dont vous vous souviendrez toute votre vie, je pense que vous avez là une bonne place. Comptez quand même 180$ pour deux avec 1 pichet de McAuslan.

A noter, les réservations se font 1 an à l’avance (4 mois avec de la chance et une amie très débrouillarde dans notre cas) et les menus changent très fréquemment. Pour une autre adresse excellente et avec moins de temps d’attente: la table du chef à sherbrooke.