Critique de l’érablière Bernard de Granby

Le cadre de l’érablière Bernard de Granby

Assez proche de l’autoroute 10 (et donc facilement accessible), l’érablière Bernard présente un petit cachet sympathique et montre immédiatement que lon est loin des grosses cabanes à sucre industrielles. Le chemin d’accès est en bon état, ainsi que le stationnement, le batiment semble récent et propre, lintérieur est simple et bien décoré. Vous pourrez trouver de nombreuses photos montrant l’historique et les différents propriétaires successifs de lérablière. On sent une histoire derrière. On aime. Plusieurs tables, avec ou sans banquettes, bien présentées, avec tout ce quil faut. Ne vous attendez pas à de la porcelaine et des serviettes en lin, nous sommes dans une cabane à sucre traditionnelle.

erabliere-

L’accueil et le service de l’érablière Bernard

Rien à redire. Accueil chaleureux, agréable, serviable. De l’aide avec les enfants pour nous aider à avoir des rehausseurs ou des chaises (rustiques!!!) pour les bébés. On sent la volonté de faire plaisir et de nous aider. Juste pour laccueil, ça valait le déplacement. A noter aussi, le prix et les portions adaptées pour les enfants.

Les menus et la carte des vins de l’érablière Bernard.

Lérablière est un apportez votre boisson. Le menu est un beau menu de cabane à sucre, classique. En entrée, soupe aux pois, pain, creton, oreilles de crisse (succulentes), salade de choux. Ensuite fèves au lard, omelette au four, jambon à lérable, patates roties et saucisses à lérables. En dessert, grand-père au sirop dérable, mousse à lérable et. de la tire à volonté.

Le tout est excellent et tout le groupe a apprécié unanimement les plats proposés. Aucun problème non plus à se faire resservir de lomelette :).

La conclusion sur l’érablière Bernard de Granby

En résumé, jai une nouvelle bonne adresse que je vais garder soigneusement en mémoire. Je vous conseille de passer faire un tour si vous en avez la possibilité. Un super rapport qualité prix, avec une excellente qualité.

Le plus, si vous êtes gourmand, vous pouvez vous faire de délicieux achats sur place.

Critique du Siboire – Jacques Cartier

Le cadre du Siboire Jacques Cartier à Sherbrooke

Vous en avez probablement entendu parlé dans la presse, ou comme nous, par ouïe-dire, mais le Siboire a ouvert une succursale sur le Boulevard Jacques Cartier, juste en face du parc.
La terrasse est belle, les cuves lumineuses et la décoration intérieure originale. Les cyclistes seront à leur aise.
La salle du haut est agréable avec une très grande baie vitrée qui donne sur le parc. Vue panoramique assurée lors des grandes fêtes au lac.
Bref un cadre différent du Siboire de la rue Marcil, mais finalement, quand même pas si éloigné. On apprécie l’effort de style.

siboire-cartier

L’accueil et le service du Siboire – Jacques Cartier Sherbrooke

Le Siboire n’était ouvert que depuis deux jours et nous devons noter le très beau service offert, dans des conditions qui ne sont pas faciles après une ouverture très récente…
Seul reproche, mais ce sera sans doute arrangé la prochaine fois que nous passerons (et nous repasserons), lorsque vous êtes en haut, cela peut-être assez long d’avoir votre bière. Le comptoir est en bas et cela nécessite donc que la serveuse, en plus de s’occuper de toutes les tables, doit se taper une longue marche pour aller chercher votre commande.

Les menus et la carte des vins du Siboire – Jacques Cartier à Sherbrooke

Alors là coup de foudre. Cela faisait longtemps que je regrettais de ne pas trouver des pizzas pâtes fines comme j’aimais. C’est fait. Vous aimez ou pas, mais moi j’adore. Les noms sont peut-être originaux (il y a quelqu’un qui a du se faire un fun noir à préparer la carte), mais la nourriture est excellente. Je pense qu’il s’agit d’un must qui manquait un peu au Siboire du centre ville….

siboire-cartier-depanneur

Félicitations.
Vous pourrez toujours trouver les créations brassées du Siboire (mais uniquement elles), avec une nouvelle venue que je ne connaissais pas encore : le petit braquet.

La conclusion sur le Siboire – Jacques Cartier à Sherbrooke

Un premier passage très intéressant, un cadre sympathique bien qu’un peu bruyant, mais pour passer une belle soirée, je vous le conseille. Je trouvais qu’on manquait d’une belle microbrasserie avec un beau menu

Critique du Twist

Critique du restaurant le Twist de Sherbrooke

Le Twist est situé sur le Boulevard Bourque. Un de ces restaurants devant lequel vous pouvez passer très souvent sans vous arrêter, ni même sans que lidée de vouloir vous arrêter vous traverse l’esprit Jusquà ce que vous ayez une occasion particulière. En l’occurence, pour cette critique, deux occasions, un party de famille et une réunion. Deux très bonnes surprises.

restaurant-twist-2

Le cadre du restaurant le Twist à Sherbrooke

Le Twist est situé sur le boulevard Bourque et présente un cadre chaleureux avec des banquettes rondes ou droites, un beau comptoir. On peut aussi la présence dune belle salle fermée assez pratique. Rien de prétentieux, mais un beau cadre sympathique.

L’accueil et le service du Twist de Sherbrooke

Rien à redire les deux fois. Un service honorable, serviable, avec le sourire. Rien d’extraordinaire, mais au dessus de la moyenne. Nous avons bien été accueilli et il était évident que les serveuses voulaient que nous soyons bien installés et servis.

restaurant_twist

Les menus et la carte des vins du Twist à Sherbrooke

Une carte classique qui ne vous réservera pas forcément de surprise. Pizzas, poulets, crevettes, pâtes, rien que du très classique. La surprise est dans le goût. Nous avons eu de très bons plats les deux fois, avec notamment des pizzas très bonnes et fraîches. Nous sommes repartis les deux fois avec un bon sentiment.

La carte des alcools ne réserve là encore aucune surprise mais satisfera à vos envies sans problèmes.

La conclusion sur le Twist à Sherbrooke

De mon point de vue, deux passages intéressants. Rien d’extraordinaire pour le cadre (sympathique mais classique) ni sur la carte (classique) mais des bons plats sans prétention mais très bons. Un bon coin pour se changer les idées et se faire un bon repas. J’y retournerais avec plaisir et sans crainte.

Critique du restaurant Auguste Sherbrooke

La poutine inversée, innovation ou hérésie ?

Qui, à Sherbrooke, n’a pas entendu parler de la fameuse poutine inversée du restaurant Auguste ?

Cette entrée, tout en douceur, nous amène à une curieuse expérience gustative où, camouflées sous les traits d’une bouchée aux allures de fondue parmesan, se cachent les saveurs de notre mets québécois traditionnel, à savoir la poutine.

restaurant-auguste-1

Cette création du chef Danny St-Pierre, dont le restaurant est reconnu pour sa fine cuisine, nous amène cependant à débattre sur une question identitaire : la poutine inversée est-elle une innovation culinaire ou, pour les purs et durs de la poutine conventionnelle, une hérésie passible des pires châtiments ?

D’un côté, nous retrouvons les fines bouches, qui peuvent maintenant retrouver les saveurs de leur péché mignon, sans avoir à faire de compromis sur le niveau de gamme de leur restaurant, et de l’autre, les irréductibles de la frite dégoulinante de sauce, dont la bouchée conjointe avec le fromage fondant explose littéralement de saveurs entre les dents.

Devrions-nous, pour trancher la question, organiser des dégustations à l’aveugle, un peu comme Pepsi et Coke.

J’imagine les participants, les yeux bandés, attablés devant des assiettes où l’on retrouverait, d’un côté, la bouchée traditionnelle de frites, fromage et sauce et de l’autre, la petite boulette panée, cause de nos interrogations.

À quoi servirait un tel exercice, soyons honnêtes, personne ne peut s’y méprendre, les textures sont tellement différentes.

L’appréciation de la poutine est-elle seulement une question de saveurs dans la bouche ou est-ce une expérience gustative complète ?

Le débat est lancé, la poutine inversée est-elle une innovation digne de déplacement pour les amateurs de ce plat, ou une hérésie dont les purs et durs devraient lever leurs boucliers pour  forcer le chef  Danny St-Pierre à réviser le nom cette entrée ?

restaurant-auguste

À vous d’en juger et d’en débattre !

Un décor épuré et une ambiance décontractée pour une cuisine de grande qualité, c’est ce qu’ont choisi de vous offrir Danny St-Pierre et Anik Beaudoin.

Une sympathique combinaison entre sophistication et tradition a donné naissance à ce bistro situé en plein cœur du centre-ville de Sherbrooke.

Bien plus qu’un bistro, le menu, la carte des vins ainsi que le service, font de Auguste, un restaurant incontournable à Sherbrooke.

Que ce soit pour débattre de la poutine inversée ou simplement pour vous laisser envoûter par la découverte gastronomique offerte par le chef Danny St-Pierre, le restaurant Auguste de Sherbrooke doit se retrouver sur votre liste de vos prochaines sorties.

 

Restaurant Auguste Sherbrooke

82 Rue Wellington Nord

Sherbrooke, QC J1H 5B8

819-565-9559

Critique du restaurant le Bouchon de Sherbrooke

L’occasion manquée:

Impossible de manger au Bouchon lors de notre première visite. 10 minutes d’attente, personne n’est venu nous voir aussi avons-nous été manger à La Table du Chef.

Deuxième visite. Réponse ultra-rapide, agréable, une belle petite place avec une banquette. Des serveurs souriants avec un humour poli.

le-bouchon

Le cadre et la carte:

Un plafond haut, des boiseries, une belle cave à vin, une musique dambiance agréable, la première impression est bonne.

Le menu est alléchant, pétoncles, filets mignons, tartares, potages, tout semble attirant. La carte des vins, originale (effet assuré lors de louverture) est agréable et laisse un choix important, au verre, à la demie-bouteille ou à la bouteille, vous trouverez là votre bonheur.

La dégustation:

La soupe du chef, velouté de champignons, est délicieuse, et pourtant Dieu sait si je naime pas les champignons. De mon coté le plateau de magrets de canards, rillettes et saucisson est parfait.

Le Bouchon na donc pas quun plumage, il a aussi un ramage. Le restaurant remonte dans mon estime, malgré notre déception de la première visite.

Les pétoncles sont délicieuses, les légumes à point. La présentation des plats agréables. Le tartare est lui aussi exquis, lassaisonnement léger permet de bien apprécier les parfums du tartare de saumon, de boeuf et de canard.

Une déception tout de même, la glace vanille des profitéroles est fade et sans goût.

Même lexpresso, un vrai, délicieux, ne parviendra pas à me faire oublier le manque de goût de la glace.

restaurant-le-bouchon

Le vin:

Bien conseillé par le serveur, le sancerre blanc savère délicieux.

Le service:

Service propre, efficace, attentionné, rien à redire.

Limpression:

Une belle carte des vins, un beau menu, complet, une belle présentation de plats, un service efficace, un cadre agréable avec un fond sonore reposant, le Bouchon simpose comme un restaurant de choix dans Sherbrooke malgré la déception du dessert. Le prix est toutefois en conséquence, 70$ par personne (bouteille de 375ml pour 2 compris), vous nirez pas manger au Bouchon sans faire chauffer un petit peu votre carte.

Conclusion:

Le Bouchon rentre dans ma liste des très bons restaurants de Sherbrooke, avec La Table du Chef et Auguste. A noter les deux salles de 24 et 30 personnes.

Restaurant la table du chef à Sherbrooke

Le cadre de la table du chef de Sherbrooke:

La table du chef est installée dans un ancien presbytère au coin de la rue King ouest et Victoria. La décoration intérieure du retaurant est magnifique, avec des murs en pierre et un décor très agréable et convivial. La vue sur le Mont Bellevue et le lac des nations ne fait qu’accentuer le charme. Le restaurant est propre et au delà de toute critique, que ce soit pour l’agencement des tables ou pour un passage dans les salles de bain. A mon avis, la table du chef est un des plus beau, sinon le plus beau, restaurant de Sherbrooke.

restoran

L’accueil et le service de la table du chef:

Même si l’on ne s’attend pas à moins, considérant le niveau haut de gamme du restaurant, on ne peut qu’apprécier la qualité de l’accueil et du service. Le service sera millémétré, avec un sourire chaleureux, et les conseils prodigués sur le choix des vins ou des plats s’écoutent avec un plaisir enthousiaste. On sent que le personnel est fier et passionné de leurs produits. Soyons honnête, ils ont raison.

Les menus et la carte des vins du restaurant:

Personnellement, je prends un menu dégustation avec la palette des vins. Chaque plat est agencé avec un verre de vin approprié. Les plats sont délicats, avec une très belle présentation et fondent sur le palais. Épicuriens, à vos fourchettes. Que l’on aime ou pas, vous ne pourriez rien reprocher à la qualité des produits présentés. Vous pourrez tout particulièrement faire un mauvais sort au lapin de Stanstead et ses nombreuses déclinaisons, à la façon de la table du chef. Aucun reproche sur mes différentes dégustation, tout était à mon goût.  La carte des vins est fournie, avec des vins de qualité, que vous pourrez retrouver à la SAQ de Sherbrooke si vous êtes conquis par votre choix.

restoran

Le plus de la table du chef: le service a emporter, ou le restaurant chez soi

La table du chef vous propose de vous préparer des plats à emporter. Vous souhaitez passer une belle soirée avec votre moitié mais n’avez pas de gardienne? Pas de problème, réservez votre repas, vous pourrez le savourer comme si vous étiez au restaurant. Nous avons testé ce service pour 6 adultes, le résultat était délicieux, mais attention, si vous prenez trop de plats différents vous risquez d’avoir besoin d’un peu de temps pour vous y retrouver en réchauffant les plats.  Vous pouvez aussi réserver les services du chef Alain Labrie afin qu’il vienne vous concocter ses plats directement à la maison (eh non, je n’ai pas pu tester, croyez bien que je le regrette).

La conclusion sur le restaurant la table du chef de Sherbrooke:

A mon avis, LE restaurant de Sherbrooke pour vos repas gourmands avec le Bouchon et Auguste même si à mon avis la table du chef reste un cran au dessus.